VOS CHEVEUX ET LA CHIMIOTHÉRAPIE

Un traitement chimiothérapique est composé de produits agressifs à l’égard de vos cellules, y compris celles de votre cuir chevelu. La principale conséquence de ces soins est un affaiblissement de la racine de vos cheveux. Celle-ci aura besoin de temps avant de pouvoir à nouveau fonctionner normalement.

Quatre à six semaines après le dernier traitement, dans la plupart des cas, la croissance de vos cheveux reprend, à hauteur de 1 à 2 cm par mois. Votre cuir chevelu ne va pas retrouver son aspect instantanément. Vos premiers cheveux seront fins et auront tendance à croître de façon éparse.

Un autre effet secondaire possible du traitement est un changement d’apparence de vos cheveux. Ceux-ci peuvent devenir frisés ou bouclés et revêtir une teinte plus claire ou plus foncée que celle à laquelle vous êtes habitués. Des changements radicaux de couleur sont extrêmement rares mais peuvent tout de même arriver. Rassurez-vous, vos cheveux reviendront dans la plupart des cas à leur aspect originel après une douzaine de mois.

DES SOINS ACCESSIBLES ET EFFICACES

Si leur aspect vous inquiète outre-mesure, il vous est possible de demander un diagnostic de votre cuir chevelu chez un dermatologue afin de connaître les possibilités qui s’ouvrent à vous. Vous pouvez avoir l’impression que votre chevelure est plus drue, plus épaisse. Aucune inquiétude à avoir, cela vient du fait que les cheveux courts paraissent toujours plus vigoureux. Cette sensation disparaîtra au fur et à mesure.

La racine de vos cheveux ayant été mise à rude épreuve pendant le traitement chimiothérapique, nous vous conseillons d’utiliser des shampoings peu agressifs jusqu’à douze mois après la fin du traitement, afin de laisser le temps aux résidus les plus belliqueux du traitement de s’évacuer.

Il vous est possible d’aller chez votre coiffeur quand vos cheveux auront atteint 2 cm afin d’égaliser le duvet et de les voir repousser avec une forme qui vous plaîtSi vous avez l’intention de faire une coloration, sachez que même si il est possible de la réaliser à partir d’un mois après la fin du traitement, il est conseillé d’attendre 6 mois afin d’être sûr que vos cheveux soient en assez bon état pour recevoir ladite coloration. Dans tous les cas, privilégiez des colorations végétales sans ammoniaque ni résorcine, ces produits étant toxiques pour vos cheveux.

DES PRATIQUES COMPLÉMENTAIRES À CONSEILLER

Des techniques complémentaires au Redactiv existent afin de favoriser la repousse de vos cheveux. Des massages crâniens à base d’huile biologique (de ricin) permettront d’améliorer la circulation au sein de votre cuir chevelu en bénéficiant de la richesse en vitamine E de la ricine qui fortifie la racine des cheveux et augmente la résistance des cils, sourcils et ongles.

De légers massages circulaires du bout des doigts et d’une durée de 2 à 3 minutes vont permettront de protéger vos cheveux et encourager leur croissance.

Une alimentation saine améliorera elle aussi le métabolisme de vos cheveux. Les aliments riches en protéines, en minéraux tels que le fer, le zinc, le magnésium ou encore en vitamines B vous conféreront des cheveux robustes. Les effets d’un régime alimentaire sain met près de 6 mois pour que l’effet soit visible sur le cuir chevelu. Il est donc conseillé de démarrer un tel régime vers la fin du traitement chimiothérapique.

DES CONSEILS À  NE PAS SUIVRE

Certaines pratiques concernant la croissance du cheveu suite à une chimiothérapie sont utilisées ou conseillées sans que leur véracité soit vérifiée. En effet, le port du foulard ou de la perruque ne ralentit pas la repousse de vos cheveux, comme certains l’affirment mais permet à la place une protection du cuir chevelu sans effet secondaire, la croissance dépendant de la racine du cheveu et non de sa pointe.

De même, raser vos cheveux après environ 1 mois de croissance ne les fortifiera pas : cela n’a aucun impact sur la vitalité des racines de vos cheveux.

A l’inverse, attacher vos cheveux à l’aide d’élastiques aura tendance à accrocher, voire arracher le cheveu en tirant sur la racine, empêchant ainsi un bon ancrage de celle-ci. Si vos cheveux ont repoussé à un point où il vous est possible de les attacher, évitez les élastiques de risque de ralentir la croissance de vos cheveux.

QU’EN EST-IL DE VOS CILS ET SOURCILS ?

Lors d’une chimiothérapie, les cils et sourcils auront tendance à tomber un peu plus tard que les cheveux, voire même à la fin de la chimiothérapie. Cela n’est pas douloureux mais peut provoquer des irritations qui cessent lorsque les cils et sourcils sont tombés.

Des alternatives existent afin de cacher cette perte et certaines autres sont à éviter, comme par exemple le mascara : en effet, ce dernier étire les cils, risquant de les arracher. Cela est aussi vrai pour les lingettes et le coton démaquillants. Préférez à cela une approche douce avec par exemple une ombre à paupières qui permettra aussi de créer une impression de volume si vos cils repoussent plus fins qu’auparavant.

Finalement, la repousse des cils et sourcils se déroule chez la plupart des gens peu après la fin de la chimiothérapie mais cela reste dépendant de l’individu. La densité de repousse varie elle aussi d’un individu à l’autre.