Quand le cancer est lié au travail

Quand le cancer est lié au travail

Publié le : - Catégories : Notre Actualité

Au Canada, la société d’Etat Hydro-Québec doit dédommager un de ses électriciens atteints du cancer. Le lien de cause à effet entre son travail et le cancer est établi. 

 Une exposition répétée à l’amiante

L’amiante est un matériau aux multiples utilités. Non corrosive, isolant et résistant à la chaleur, cette substance était autrefois utilisée dans les matériaux de constructions de bâtiments (ciment, plâtres, etc.), dans des accessoires (patins de frein, colles) et dans certaines installations électriques. L’amiante est toxique et cancérogène. La CIRC de l’OMS la classe dans la catégorie 1 des agents cancérogènes. On lui attribue notamment, le cancer du poumon, du colon, du pharynx et du larynx. Cette dernière pathologie est celle dont souffre l’employé d’Hydro-Québec. Cela fait plus de 20 ans que ce salarié est exposé quotidiennement à l’amiante lors de ses interventions pour cette compagnie d’électricité.

Hydro-Québec ne dément pas les accusations

La société d’énergie canadienne accepte d’indemniser le salarié atteint du cancer du larynx, mais à la hauteur de ses responsabilités. En effet, celui-ci aurait été exposé à l’amiante lors de ses emplois antérieurs. Hydro-Québec se défend auprès du tribunal en invoquant une responsabilité partagée. Selon cette firme « les emplois passés du travailleur sont davantage responsables du cancer du larynx attribuable à une exposition à l’amiante. »

Il faut être prudent et bien se renseigner sur les matériaux qui contiennent de l'amiante. Une personne avertie en vaut deux. 

Cancer tous concernés !

(Photo by Hobi industri on Unsplash)

Partager ce contenu