Les CART T-cells en France

Les CART T-cells en France

Publié le : - Catégories : Mieux vivre après un Cancer , Mieux Vivre avec un Cancer , Notre Actualité

Les CART T-cells sont connus mondialement pour leurs efficacités dans le traitement des cancers du sang et du système lymphatique en stades avancés. Selon l’institut national sur le cancer, deux médicaments de la catégorie CART T-cells ont reçus l’autorisation de mise sur marché dans la zone européenne en 2018. A savoir : Kymriah® et Yescarta®. Elles sont déjà utilisées par les oncologues de l’Institut universitaire du cancer de Toulouse pour soigner leurs patients. Les résultats sont au rendez-vous. L’hématologue Anne Huynh est optimiste : « C’est un espoir, les taux de réponse sont impressionnants et vont de 70 à 80 % ce qui était impossible avec un traitement classique. »

De quoi s’agit-il et comment se soigner avec ?

Les CART T-cells sont des globules blancs ou Lymphocytes T capables de détecter et détruire des cellules cancéreuses spécifiques. Ils bénéficient d’un récepteur spécial ( les TCR ) qui les rend aptes à reconnaitre les cellules cancéreuses et à les considérer comme des cibles à abattre. Véritable barrière immunologique, les CART T-cells se multiplient une fois inséré dans l'organisme. Ils assurent la garde contre les cellules cancéreuses récidivistes. 

Le traitement avec les CART T-cells se déroule comme suit :

  • Des échantillons de globules blancs sont prélevés sur le patient.
  • Ils sont dotés du récepteur TCR en laboratoire et sont réinjectés dans l’organisme du patient.

Il faut savoir que l’intervention provoque des intolérances. Les médecins de l’institut universitaire du cancer de Toulouse ont observé des effets secondaires sur tous les patients traités avec des CART T-cells : fièvres, difficultés à respirer, hypotension... L’hématologue Pierre Bories est confiant : « La majorité des patients ont présenté des complications, mais nous avons résolu 100 % des symptômes, c’est gérable ».

Les CART T-cells sont remboursés en France

Au sein de l’institut universitaire du cancer de Toulouse, les CART T-cells sont salutaires pour les personnes atteintes de cancer du sang aigu. Six patients sur les neuf traités se sont remis de leurs maladies. Les trois autres suivent leurs traitements.

Une bonne nouvelle ne venant jamais tout seul. En France, depuis juillet 2019, Kymriah® et Yescarta® sont remboursés par l’assurance maladie.

Se soigner du cancer est possible. La balle est dans votre camp !

Cancer tous concernés !

 (Photo by Science in HD on Unsplash)

Partager ce contenu