Les diverses causes d’alopécie

QU’EST-CE QUE L’ALOPÉCIE ?

L’alopécie, ou la perte de cheveux, peut être transitoire ou définitive. Cependant, les différents soins disponibles ne peuvent qu’obtenir des résultats dans le cas où l’alopécie est transitoire. Dans le cas contraire, les follicules pileux ne sont plus en activité et ne permettent donc plus la pousse des cheveux. On trouve 3 causes principales à l’alopécie :

  1. L’alopécie androgénétique
  2. L’effluvium télgène
  3. La pelade

L’ALOPÉCIE ANDROGÉNÉTIQUE

Elle est la cause d’alopécie que vous rencontrerez le plus fréquemment. Son occurrence est très souvent héréditaire et elle apparaît dans une zone délimitée. Les premières zones touchées sont le front et les tempes. Puis elle s’étend vers le haut du crâne, délaissant les cheveux sur les côtés et l’arrière du crâne.

Seuls deux soins sont possibles afin de combattre l’alopécie. Un traitement local contenant de la 5-α-réductase permet de ralentir la progression de la perte de cheveux. La formulation REDACTIV que nous proposons est l’un de ces traitements. Dans un second temps, il est possible de greffer des follicules pileux afin de permettre à nouveau la pousse des cheveux.

L’alopécie androgénétique est un phénomène qui se voit principalement chez les hommes. Mais il est aussi présent chez les femmes. Cependant, son évolution s’avère beaucoup plus lente et ne concerne pas particulièrement les tempes ni le front.

L’EFFLUVIUM TÉLOGÈNE

Ce phénomène consiste en une perte importante et aiguë de cheveux. On la voit souvent apparaître lors d’un contexte psychologique caractéristique. On compte parmi ces derniers les périodes de stress, l’étape suivant l’accouchement et les phases post-opératoires. D’autres situations peuvent en être responsable mais celles-ci sont les plus fréquentes.

Dans de tels cas, la perte de cheveux s’applique sur toute la superficie du crâne, sans existence de plaque d’alopécie.

L’évolution de ce type d’alopécie s’avère positive dans la grande majorité des cas. Vos cheveux repoussent dans un second temps sans laisser de séquelle. Nous vous conseillons cependant une prise en charge psychologique afin de traverser la période difficile qui est la cause de votre alopécie.

LA PELADE

Il s’agit ici d’une alopécie localisée sur un endroit précis du cuir chevelu. Il arrive qu’elle s’étende jusqu’à atteindre l’ensemble de nos follicules pileux, pouvant aller jusqu’à empêcher toute repousse. Une pelade peut être liée à des maladies auto-immunes, mais le facteur déclenchant se révèle généralement être le stress.

Dans la plupart des cas, la repousse de la plaque d’alopécie concernée se fait en quelques mois. Cependant, le cuir chevelu est aussi susceptible de récidives par la suite.

La formulation REDACTIV ou des dermocorticoïdes favorisent la croissance des cheveux suite à une pelade, mais un suivi psychologique vous aidera tout particulièrement à résoudre ce problème.

AUTRES CAUSES D’ALOPÉCIE

DÉFAUT DE PRODUCTION DU FOLLICULE PILEUX

On trouve parmi ces raisons les carences martiales correspondant à des carences en fer et à la malnutrition.

Des causes endocriniennes telles que le dysthyroïdie sont aussi responsables d’un défaut de production.

De plus, les causes toxiques comme la chimiothérapie et la prise d’oestroprogestatif peuvent entraîner de telles conséquences.

DESTRUCTION DU FOLLICULE PILEUX

On trouve dans les causes de destruction du follicule pileux les maladies auto-immunes comme le lupus érythémateux ou la sclérodermie.

Des causes infectieuses peuvent aussi en être responsables avec par exemple la folliculite, le VIH, la syphilis ou les teignes.

Une cause physique telle qu’un traumatisme ou une brûlure causera aussi la destruction des follicules pileux sur la zone concernée.

ANOMALIE DE LA TIGE PITUITAIRE

Celle-ci a un rôle dans la libération des hormones dans la circulation sanguine.

Des altérations peuvent avoir pour origine une cause génétique comme l’aplasie cutanée congénitales, anomalie rare de la peau.

Mais il est possible d’acquérir une telle singularité avec la trichotillomanie, tic d’arrachage des cheveux, les rendants irréguliers et cassés.

Une coloration suite à la chimiothérapie est-elle possible ?

Suite à une chimiothérapie, vos cheveux repoussent de façon moins vigoureuse qu’à l’origine. Vous pouvez être tenté de faire une coloration afin de leur donner une meilleure apparence, mais nous vous conseillons de patienter près de 6 mois après la fin du traitement avant de réaliser une teinture.

VOTRE CHEVELURE EST SENSIBLE

Même après ces 6 mois, vous devez éviter les colorations chimiques pouvant s’avérer trop agressives pour votre cuir chevelu rendu sensible par la chimiothérapie. Les colorations végétales ont l’avantage d’être plus douces et dépourvues de substances toxiques. Vos cheveux les supportent donc beaucoup plus facilement et cela diminue les risques de sensibilisation.

LES BÉNÉFICES DU VÉGÉTAL

La coloration végétale de votre choix forme une gaine protectrice autour de vos cheveux. Ce faisant, seules les couches extérieures de votre fibre capillaire sont colorées par les pigments. Ne vous attendez cependant pas à un changement radical de couleur. Contrairement aux colorations chimiques, la couleur ne pénètre pas le cheveu. Elle fortifie les cheveux en leur donnant du relief, de la souplesse et de l’éclat. Ce type de coloration reste durable et s’estompe au fur et à mesure sans montrer de séparation avec votre couleur naturelle. De la même façon, vous n’aurez pas d’effet de contraste trop visible au niveau de vos racines.

DIFFÉRENTES TEINTES DE COLORATION

Les colorations végétales sont composées de colorants naturels issus de plantes utilisées pour la teinture des tissus. Les teintes blondes utilisent des cristaux de roche thermale, des extraits de rhubarbe ou de camomille. Les teintes brunes et noisettes emploient des extraits de curcuma, henné, brou de noix ou encore du thé noir. De la même façon, vous trouverez des extraits de thé, de buis ou de bois rouge pour les teintes acajou.

DISSIMULER VOS CHEVEUX BLANCS

Si vous souhaitez colorer vos cheveux blancs, utilisez un complément de coloration. Pour les cheveux foncés, utilisez un assombrisseur et un correcteur de reflet pour les cheveux clairs. Mélangez les deux poudres proportionnellement à votre quantité de cheveux blancs. Si environ 25% de vos cheveux sont blancs, appliquez 75% de coloration avec 25% d’assombrisseur ou de correcteur de reflet. Diluez ensuite le tout avec ⅓ d’eau.

Dans tous les cas, le temps de pose de la coloration dure entre 60 et 90 minutes. Vous pouvez profiter d’une coloration en plus des bénéfices pour vos cheveux de la variante végétale. Soignez vos cheveux autant au niveau de leur apparence que de leur santé.

Favoriser la repousse de vos cheveux suite à une chimiothérapie

VOS CHEVEUX ET LA CHIMIOTHÉRAPIE

Un traitement chimiothérapique est composé de produits agressifs à l’égard de vos cellules, y compris celles de votre cuir chevelu. La principale conséquence de ces soins est un affaiblissement de la racine de vos cheveux. Celle-ci aura besoin de temps avant de pouvoir à nouveau fonctionner normalement.

Quatre à six semaines après le dernier traitement, dans la plupart des cas, la croissance de vos cheveux reprend, à hauteur de 1 à 2 cm par mois. Votre cuir chevelu ne va pas retrouver son aspect instantanément. Vos premiers cheveux seront fins et auront tendance à croître de façon éparse.

Un autre effet secondaire possible du traitement est un changement d’apparence de vos cheveux. Ceux-ci peuvent devenir frisés ou bouclés et revêtir une teinte plus claire ou plus foncée que celle à laquelle vous êtes habitués. Des changements radicaux de couleur sont extrêmement rares mais peuvent tout de même arriver. Rassurez-vous, vos cheveux reviendront dans la plupart des cas à leur aspect originel après une douzaine de mois.

DES SOINS ACCESSIBLES ET EFFICACES

Si leur aspect vous inquiète outre-mesure, il vous est possible de demander un diagnostic de votre cuir chevelu chez un dermatologue afin de connaître les possibilités qui s’ouvrent à vous. Vous pouvez avoir l’impression que votre chevelure est plus drue, plus épaisse. Aucune inquiétude à avoir, cela vient du fait que les cheveux courts paraissent toujours plus vigoureux. Cette sensation disparaîtra au fur et à mesure.

La racine de vos cheveux ayant été mise à rude épreuve pendant le traitement chimiothérapique, nous vous conseillons d’utiliser des shampoings peu agressifs jusqu’à douze mois après la fin du traitement, afin de laisser le temps aux résidus les plus belliqueux du traitement de s’évacuer.

Il vous est possible d’aller chez votre coiffeur quand vos cheveux auront atteint 2 cm afin d’égaliser le duvet et de les voir repousser avec une forme qui vous plaîtSi vous avez l’intention de faire une coloration, sachez que même si il est possible de la réaliser à partir d’un mois après la fin du traitement, il est conseillé d’attendre 6 mois afin d’être sûr que vos cheveux soient en assez bon état pour recevoir ladite coloration. Dans tous les cas, privilégiez des colorations végétales sans ammoniaque ni résorcine, ces produits étant toxiques pour vos cheveux.

DES PRATIQUES COMPLÉMENTAIRES À CONSEILLER

Des techniques complémentaires au Redactiv existent afin de favoriser la repousse de vos cheveux. Des massages crâniens à base d’huile biologique (de ricin) permettront d’améliorer la circulation au sein de votre cuir chevelu en bénéficiant de la richesse en vitamine E de la ricine qui fortifie la racine des cheveux et augmente la résistance des cils, sourcils et ongles.

De légers massages circulaires du bout des doigts et d’une durée de 2 à 3 minutes vont permettront de protéger vos cheveux et encourager leur croissance.

Une alimentation saine améliorera elle aussi le métabolisme de vos cheveux. Les aliments riches en protéines, en minéraux tels que le fer, le zinc, le magnésium ou encore en vitamines B vous conféreront des cheveux robustes. Les effets d’un régime alimentaire sain met près de 6 mois pour que l’effet soit visible sur le cuir chevelu. Il est donc conseillé de démarrer un tel régime vers la fin du traitement chimiothérapique.

DES CONSEILS À  NE PAS SUIVRE

Certaines pratiques concernant la croissance du cheveu suite à une chimiothérapie sont utilisées ou conseillées sans que leur véracité soit vérifiée. En effet, le port du foulard ou de la perruque ne ralentit pas la repousse de vos cheveux, comme certains l’affirment mais permet à la place une protection du cuir chevelu sans effet secondaire, la croissance dépendant de la racine du cheveu et non de sa pointe.

De même, raser vos cheveux après environ 1 mois de croissance ne les fortifiera pas : cela n’a aucun impact sur la vitalité des racines de vos cheveux.

A l’inverse, attacher vos cheveux à l’aide d’élastiques aura tendance à accrocher, voire arracher le cheveu en tirant sur la racine, empêchant ainsi un bon ancrage de celle-ci. Si vos cheveux ont repoussé à un point où il vous est possible de les attacher, évitez les élastiques de risque de ralentir la croissance de vos cheveux.

QU’EN EST-IL DE VOS CILS ET SOURCILS ?

Lors d’une chimiothérapie, les cils et sourcils auront tendance à tomber un peu plus tard que les cheveux, voire même à la fin de la chimiothérapie. Cela n’est pas douloureux mais peut provoquer des irritations qui cessent lorsque les cils et sourcils sont tombés.

Des alternatives existent afin de cacher cette perte et certaines autres sont à éviter, comme par exemple le mascara : en effet, ce dernier étire les cils, risquant de les arracher. Cela est aussi vrai pour les lingettes et le coton démaquillants. Préférez à cela une approche douce avec par exemple une ombre à paupières qui permettra aussi de créer une impression de volume si vos cils repoussent plus fins qu’auparavant.

Finalement, la repousse des cils et sourcils se déroule chez la plupart des gens peu après la fin de la chimiothérapie mais cela reste dépendant de l’individu. La densité de repousse varie elle aussi d’un individu à l’autre.

Les bienfaits du massage du cuir chevelu

Les bienfaits du massage du cuir chevelu

Votre cuir chevelu est sensible, tendu, inconfortable et manque de souplesse ?

Cela peut rendre raides vos cheveux, et favoriser leur perte. Le massage du cuir chevelu, même si il n’est pas réalisé par un professionnel, apporte des bienfaits considérables. Il permet de réactiver, détendre et oxygéner la microcirculation sanguine du cuir chevelu, mais apporte également de nombreux bénéfices à vos cheveux.

QU’EST-CE QUE CELA VOUS APPORTE ?

Cela a pour conséquence d’augmenter les capacités nourricières de vos cellules capillaires, leur permettant de régénérer vos cheveux plus aisément. Si de nombreux professionnels proposent aujourd’hui le massage du cuir chevelu parmi leurs services, il vous est aussi possible de le réaliser quelques gestes simples aux bienfaits non négligeables par vous-même.

COMMENT RÉALISER UN MASSAGE ?

Asseyez-vous et posez vos deux coudes sur une table. Les doigts écartés, massez-vous en bougeant le cuir chevelu, selon des formes circulaires. Procédez à cet exercice de la nuque jusqu’au front en passant par le sommet du crâne puis en sens inverse, en imprimant de légères vibrations dans le geste. N’oubliez pas que ce ne sont pas vos doigts qui doivent bouger mais le cuir chevelu qui doit se décoller et effectuer de légers mouvements.

Ne paniquez pas si quelques cheveux tombent lors de l’exercice : ces cheveux sont morts et laisseront place à des racines plus robustes.

À QUEL RYTHME ?

La fréquence idéale de ces massages dépend de la nature de vos cheveux :

  • 3 fois par semaine pour des cheveux normaux
  • chaque jour pour des cheveux secs
  • seulement 2 fois par semaine pour des cheveux gras et avant le shampooing.

PRÉPAREZ VOTRE PROPRE HUILE DE MASSAGE

Vous pouvez démultiplier les effets de ce massage à l’aide d’une huile de massage. Celles proposées dans le commerce peuvent convenir mais mélanger une huile végétale (noix de coco, amande ou tournesol) avec quelques gouttes d’huiles essentielles présente des avantages supplémentaires. Comptez environ trente gouttes d’huile essentielle pour 100 ml d’huile végétale.

Choisissez vos huiles essentielles pour leurs propriétés comme, par exemple, la lutte contre le sébum, contre les pellicules ainsi qu’un apport de fraîcheur et de douceur à vos cheveux.

Votre alimentation au service de vos cheveux

Votre alimentation au service de vos cheveux

Nos cheveux poussent en permanence, en moyenne de 1 cm par mois. Mais le cycle de croissance du cheveu dépend de nombreux facteurs. Notre alimentation peut influer en partie sur ces paramètres en fournissant certains éléments nutritifs en particulier.

PRIVILÉGIEZ L’APPORT EN NUTRIMENTS BÉNÉFIQUES

Une alimentation saine verra une amélioration au niveau du métabolisme de vos cheveux. Ajouter à votre régime des aliments riches en protéines, en minéraux et en vitamines B permettra de stimuler diverses caractéristiques de vos cheveux afin de renforcer leur croissance et de les rendre plus robustes.

La vitamine B

Des aliments comme les céréales, le foie, la viande et le jaune d’oeuf sont riches en vitamine B. Ils favorisent le renouvellement cellulaire au sein du follicule pileux, et stimulent la pousse de vos cheveux.

Les protéines

La viande de boeuf, le poisson, les fruits de mer et les laitages, quant à eux, contiennent nombre de protéines dont la kératine qui est la protéine majeure composant nos cheveux et leur structure.

Le zinc

On trouve, dans les huîtres, le foie de veau et le germe de blé, du zinc, qui intervient dans la synthèse des protéines. Les propriétés sébo-régulatrices et anti-bactériennes du zinc nettoient votre cuir chevelu et favorisent la pousse de vos cheveux.

Le fer

Des aliments comme les légumes secs, les viandes rouges, le poisson, le lait ainsi que le germe de blé sont riches en fer. Ce dernier favorise l’oxygénation des cellules et permet de prévenir la chute de vos cheveux.

DES ALIMENTS « INSOLITES »

Les algues sont des aliments riches en nombreux nutriments essentiels pour la croissance des cheveux (zinc, cuivre, iode, fer) mais comporte beaucoup d’autres bénéfices.

Les amandes

Fortes en magnésium, elles combattent le vieillissement prématuré du cheveu et vous permettent de réguler votre stress, le premier facteur de la perte de cheveux.

Les myrtilles

La myrtille agit sur la microcirculation, favorisant une bonne irrigation de votre cuir chevelu et facilitant l’apport des nutriments jusqu’au bulbe capillaire.

L’ortie

L’ortie est un fortifiant naturel du cuir chevelu. Les vitamines et minéraux qu’elle contient sont nécessaire à la fortification de vos cheveux.

La bière

Étant l’une des plus importantes sources de Silice, elle améliore la circulation du cuir chevelu et stimule la pousse des cheveux par la même occasion.

La levure de bière

La levure de bière, dosée de 2 à 3 cuillères dans un demi-verre d’eau, apporte nombre de bienfaits particuliers à vos cheveux en étant consommée régulièrement. Sa richesse en vitamines B joue un rôle structurel et amplifie la croissance de vos cheveux, leur volume et leur couleur.

Les algues

Les algues sont des aliments riches en nombreux nutriments essentiels pour la croissance des cheveux (zinc, cuivre, iode, fer) mais comporte beaucoup d’autres bénéfices.

DES RÉSULTATS SUR LA DURÉE

Attention, les résultats ne seront pas immédiats. Il vous faudra entre deux et six mois d’observance au niveau de cette hygiène alimentaire avant que les résultats deviennent apparents sur votre cuir chevelu.

Venez à la rencontre de vos cheveux

Chaque chevelure est différente mais des statistiques globales existent concernant celle-ci ainsi que le cuir chevelu. Nous les avons synthétisées dans cet article pour vous.

Connaître vos cheveux et leur cycle de croissance vous permettra d’être plus éclairés quant au choix des soins que vous appliquez sur vos cheveux. Sachez aussi que ces soins peuvent être différents selon la couleur de vos cheveux.

LA STRUCTURE DU CHEVEU

Ses éléments constituants principaux sont : 95% de kératine, protéine fibreuse, ainsi que l’eau à hauteur de 5%. Cette structure permet au cheveu d’absorber 30% de son poids en eau lorsqu’il est en bonne santé. Votre chevelure pèse entre 5 et 200 g selon sa longueur et son aspect, et entre 6,5 et 260 g lorsqu’elle est mouillée.

LE FOLLICULE PILEUX

Vos cheveux doivent leur croissance aux follicules pileux du cuir chevelu. On en dénombre 1000 par cm² chez un nouveau-né et 500 par cm² chez un adulte entre 25 et 55 ans. Chacun de vos follicules pileux voit pousser entre 5 et 200 cheveux au cours de votre vie.

LE CHEVEU

La quantité naturelle de cheveux sur votre crâne oscille entre 100 000 et 170 000 selon votre ethnie et votre type de chevelure. L’épaisseur de chaque cheveu se situe entre 0,04 mm et 0,1 mm, ce qui donne une densité de 10 à 25 cheveux par millimètreNotre crâne contient entre 600 et 800 cm² de cuir chevelu, avec entre 200 et 300 cheveux par cm².

Les sérums REDACTIV permettent d’augmenter le diamètre de vos cheveux ainsi que leur densité, favorisant la croissance de jusqu’à 47 cheveux en plus par cm².

LA CROISSANCE

Chacun de vos cheveux pousse approximativement d’1 cm à 1,5 cm par mois, soit 18 à 24 cm par an. Ils sont en phase de croissance (phase anagène) pendant 48 mois et continuent de vivre pendant 5 ans au maximum.

Vos cheveux poussent en permanence mais l’opposé est aussi vrai : ils tombent constamment (phase télogène). C’est l’équilibre entre ces deux phénomènes qui permet à votre chevelure d’être telle qu’elle l’est, et de détecter facilement une perte de cheveux anormalement forte.

LA PERTE DE CHEVEUX

Vous perdez en moyenne 75 cheveux chaque jour de façon naturelle. La chute devient anormale lorsqu’elle dépasse 100 cheveux par jour. Dans le cycle de croissance de vos cheveux, ceux-ci sont en repos pendant 8 à 10 jours et mettent entre 2 et 3 mois pour tomber suite à la mort des cellules en question lors de la phase télogène. Certains traitements médicamenteux peuvent entraîner une alopécie transitoire : Celle-ci commencera après 2 ou 3 semaines de traitement.